Le cinéma japonais contemporain 2020 KINOTAYO Matsuri

Au revoir l’été

© 2013 Wa Entertainment © 2014 Florent Chavouet / Survivance

Réalisé par: Koji FUKADA
Interprètes: Fumi Nikaido, Mayu Tsuruta, Taiga
Sortie Japon: 2013 | Durée: 126min | Genre: Drame | VOSTFR

Synopsis

Accompagnée de Sakuko, sa nièce, qui prépare son entrée à l’université, Mikie est de retour dans son village natal pour mener à bien la traduction d’un roman indonésien. La langueur estivale de la campagne japonaise est l’occasion pour Mikie, de renouer avec Ukichi, un ancien amant, gérant d’un love hotel clandestin et pour Sakuko de se rapprocher du timide Takashi, réfugié de Fukushima. L’ambition studieuse de cet été cède peu à peu la place à une rocambolesque ronde affective où la délicatesse et le burlesque ne masquent jamais tout à fait la dureté du Japon contemporain.

Koji FUKADA

Né en 1980 dans la préfecture de Tokyo. Parmi la nouvelle génération de cinéastes japonais, Koji Fukada se distingue par les liens privilégiés qu’il entretient avec la culture française. En témoignent La Grenadière (2006), moyen-métrage d’animation adapté de Balzac, primé à Kinotayo, et la figure tutélaire d’Eric Rohmer qui plane sur sa filmographie. Il est également récipiendaire des insignes de Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres (2018). Après Human Comedy in Tokyo (2008), son premier long-métrage, survient la reconnaissance internationale avec Hospitalité (2010) et Au revoir l’été (2013) qui font le tour des festivals et sont maintes fois récompensés. Il adapte une pièce d’Oriza Hirata, Sayonara (2015) et en fait une fresque hybride –politique, poétique et futuriste. Son film suivant, Harmonium (2016) est présenté en section Un certain regard au 69e Festival de Cannes où il remporte le Prix du jury. Son dernier long-métrage L’Infirmière (2019) est sélectionné au Festival international du film de Locarno et sortira en salles en juin 2020.