Kinotayo 16e festival du cinéma japonais contemporain

Love Life

Réalisé par: Koji Fukada
Interprètes: Fumino Kimura, Kento Nagayama, Atom Sunada, Hirona Yamazaki, Misuzu Kanno, Tomorowo Taguchi, Tetsuta Shimada
Année: 2022 | Durée: 123min | Genre: Drame | VOSTF

Synopsis

Taeko vit avec son époux Jiro et son fils Keita en face de chez ses beaux-parents, qui n’ont jamais vraiment accepté ce mariage. Alors que Taeko découvre l’existence d’une ancienne fiancée de son mari, le père biologique de Keita refait surface suite à un événement inattendu. C’est le début d’un impitoyable jeu de chaises musicales, dont personne ne sortira indemne… Avec Love Life, Kôji Fukada boucle une phase majeure de sa filmographie, jusque-là basée sur l’observation des nouvelles configurations relationnelles qui s’opèrent autour de l’irruption de personnages fortuits ou d’événements « déclencheurs » – il s’agira ici du retour d’anciens amours, de leur « prise » avec le réel. Le film déroule et dénoue les replis de l’âme humaine avec une finesse qui nous interdit tout jugement et nous plonge sans détours dans la réalité de chacun des protagonistes alors qu’ils se débattent avec leurs doutes, leur confusion, leurs fragilités. Kôji Fukada signe ici l’une de ses œuvres les plus abouties, à juste titre sélectionnée en compétition à la Mostra de Venise.

Séances

Date Heure Salle
06/12/2022 19:15 Maison de la Culture du Japon à Paris (MCJP)
Film d'ouverture

Koji Fukada

Né en 1980 dans la préfecture de Tokyo, Koji Fukada se forme à la Film School of Tokyo où il entre en 1999. Il se distingue par ses liens privilégiés avec la culture française dont témoigne La Grenadière (Soleil d’Or du premier film, 3 e édition Kinotayo), moyen-métrage d’animation adapté de Balzac ; ainsi que la figure tutélaire d’Eric Rohmer qui imprègne une partie de son œuvre. C’est grâce à Hospitalité, et surtout Au revoir l’été, son premier long-métrage distribué en France, qu’il obtient une reconnaissance internationale. On lui doit aussi Sayonara, fable futuriste adaptée d’une pièce du dramaturge Oriza Hirata, le thriller familial Harmonium Prix du jury section Un certain regard au 69e Festival de Cannes, et L’Infirmière. Le Soupir des vagues (2018) est sa première production tournée à l’étranger. Labellisé Cannes 2020, son diptyque Suis-moi, je te fuis et Fuis-moi, je te suis a été sélectionné lors de la 15 e édition Kinotayo. En pleine pandémie de Covid-19 et devant l’absence de politiques publiques de soutien, il lance avec son collègue Ryusuke Hamaguchi le « Mini-Theater AID Fund », une campagne de financement participatif visant à venir en aide aux petits exploitants indépendants du Japon, qui obtient un grand succès. Love Life est son dernier long-métrage.