Le cinéma japonais contemporain 2020 KINOTAYO Matsuri

OSHIN

© 2013 OSHIN Film Partners

Réalisé par: Shin TOGASHI
Interprètes: Kokone HAMADA, Aya UETO, Goro INAGAKI, Pinko IZUMI
Sortie Japon: 2013 | Durée: 109min | Genre: | VOSTFR

Synopsis

1907, un hameau perdu dans une vallée de Yamagata au nord-est du Japon : pour survivre, une famille de paysans pauvres est contrainte de se séparer de leur fille de sept ans, Oshin. Celle-ci travaille chez un marchand de bois du village voisin en échange d'un boisseau de riz qui sauvera les siens de la disette. Elle est prise en main par Tsune, la domestique de la maison, qui la fait trimer sans considération pour son jeune âge. Oshin qui sait qu'elle doit accepter cette situation pour sauver ses parents, endure toutes les brimades, jusqu'au jour où la domestique l'accuse, à tort, d'un vol. N'écoutant que son courage, elle décide de fuir pour retourner chez elle, mais s'écroule de fatigue en chemin. À demi-morte sous la neige, elle est recueillie par un bûcheron qui cache, dans sa cabane, Shunsaku, un soldat déserteur. En lui apprenant à lire et à écrire, Shunsaku va changer le destin d'Oshin...

Écrite par la scénariste et dramaturge Sugako Hashida (née en 1925), l'histoire d'Oshin, qui est devenue la figure symbolique du courage, de la force de vivre et de l'amour filial, a été diffusée sur la chaîne nationale NHK en 297 épisodes entre 1983 et 1984. Véritable phénomène social en son temps, Oshin a battu des records d'audience (une moyenne de 53% sur deux ans) qui n'ont jamais été égalés depuis pour un téléfilm à feuilletons. Shin Togashi signe la deuxième adaptation au cinéma de ce drame aux allures de conte populaire universel qui a fait le tour du monde des télévisions.

Shin TOGASHI

Né en 1960 à Yamagata. Diplômé de l'Université de Rikkyo où l'ont marqué les théories du critique Shigehiko Hasumi, Shin Togashi a débuté comme assistant-réalisateur en 1998 pour le compte d'auteurs indépendants parmi les plus en vue de l'époque comme Shinji Somai (Typhoon Club). Il débute dans la mise en scène avec un film à sketches, et son premier long métrage Off-balance (2001) reçoit le Prix de la meilleure première réalisation au Festival de Yokohama. En 2009, I Remember that Sky a remporté le Soleil d'Or au Festival Kinotayo.