Le cinéma japonais contemporain KINOTAYO Matsuri

Seventh Code

© 2013 AKS

Réalisé par: Kiyoshi KUROSAWA
Interprètes: Atsuko MAEDA, Ryôhei SUZUKI, Aissy, Hiroshi YAMAMOTO
Sortie Japon: 2013 | Durée: 60min | Genre: | VOSTFR

Synopsis

Vladivostok, Russie. Akiko est à la recherche de Matsunaga, un homme d’affaires qu’elle n’arrive pas à oublier depuis qu’ils ont passé une soirée ensemble. Le retrouvant enfin, Matsunaga, qui ne se souvient pas d'elle, lui dit de ne faire confiance à personne dans ce pays étranger et disparaît à nouveau. Réussissant à se faire embaucher dans un restaurant tenu par un expatrié japonais, Akiko passe son temps à scruter la rue jusqu'à ce qu'elle voit Matsunaga passer. S'ensuit une filature à travers la ville jusqu'à une usine désaffectée où Akiko l'aperçoit en train de faire des affaires avec la mafia locale...

Kiyoshi KUROSAWA

Né en 1955 à Kobe, Kiyoshi KUROSAWA est la figure de proue de la « Nouvelle Vague » ayant émergé au Japon dans les années 90. Fortement marqué dans son enfance par la série B horrifique italienne et le cinéma d’action hollywoodien des années 70, il commence à réaliser ses premiers films en 8 mm alors qu’il étudie la sociologie à l’université de Rikkyô, où il suit les cours de cinéma de l’influent critique Shigehiko HASUMI. Assistant de Kazuhiko HASEGAWA et Shinji SÔMAI, il fait ses débuts professionnels dans le cinéma pink avec Kandagawa Wars (1983). Dans les années 90 il travaille principalement pour la télévision et le marché de la location vidéo, naviguant entre les genres (yakuza, horreur, policier, comédie), il réalise pas moins de 25 longs-métrages avant d’obtenir la reconnaissance internationale avec le thriller Cure (1997). Il s’affirme dès lors comme un véritable auteur dont les films sont montrés dans les plus grands festivals : License to Live (Berlin), Vaine Illusion (Venise), Charisma, Jellyfish et Tôkyô Sonata (Cannes). Il contribue parallèlement à rénover le film de fantômes moderne avec des films comme Séance (2000), Kaïro (2001), Loft (2005) ou Rétribution (2006). Il est également l’auteur d’ouvrages critiques et enseignant en cinéma.

Trailer