Kinotayo 15e festival du cinéma japonais contemporain

Suis-moi, je te fuis

Réalisé par: Koji Fukada
Interprètes: Win Morisaki, Kaho Tsuchimura, Shohei Uno
Sortie Japon: 2020 | Durée: 109min | Genre: Drame | VOSTF

Synopsis

Entre ses deux collègues de bureau, le cœur de Tsuji balance. Jusqu’à cette nuit où il rencontre Ukiyo, à qui il sauve la vie sur un passage à niveau. Malgré les mises en garde de son entourage, il est irrémédiablement attiré par la jeune femme... qui n’a de cesse de disparaître.

Séances

Date Heure Salle
11/12/2021 16:30 Maison de la Culture du Japon à Paris (MCJP)
15/12/2021 18:45 Maison de la Culture du Japon à Paris (MCJP)
En présence de Koji Fukada (Réalisateur)
18/12/2021 20:00 Reflet Medicis
21/12/2021 19:00 Le Balzac
Une collation sera offerte par Matsuri entre "Suis-moi, je te fuis (19h-)" et "Fuis-moi, je te suis (21h15-)"
20/01/2022 20:30 Marlymages - Marly
31/01/2022 19:00 Le Star St-Exupéry - Strasbourg
26/02/2022 15:00 Cinetoile Rocheville - Le Cannet
23/03/2022 18:30 Le Concorde - Nantes

Koji Fukada

Né en 1980 dans la préfecture de Tokyo, Koji Fukada se forme à la Film School of Tokyo où il entre en 1999. Il se distingue par ses liens privilégiés avec la culture française dont témoigne La Grenadière (Soleil d'Or Kinotayo 2008), moyen-métrage d’animation adapté de Balzac ; ainsi que la figure tutélaire d’Eric Rohmer qui imprègne une partie de son œuvre. C'est grâce à Hospitalité , et surtout Au revoir l’été, son premier long-métrage distribué en France, qu'il obtient une reconnaissance internationale. On lui doit aussi Sayonara , fable futuriste adaptée d'une pièce du dramaturge Oriza Hirata, le thriller familial Harmonium Prix du jury section Un certain regard au 69ème Festival de Cannes, et L’Infirmière . Le Soupir des vagues sorti l'été dernier est sa première production tournée à l'étranger. Labellisé Cannes 2020, son diptyque Suis-moi, je te fuis et Fuis-moi, je te suis est son dernier long-métrage. En pleine pandémie de Covid-19 et devant l'absence de politiques publiques de soutien, il lance avec son collègue Ryusuke Hamaguchi le « Mini-Theater AID Fund », une campagne de financement participatif visant à venir en aide aux petits exploitants indépendants du Japon, qui obtient un grand succès.