Kinotayo 14e festival du cinéma japonais contemporain

The Light Shines Only There

© Yasushi Sato/”The Light Shines Only There” Production committee

Réalisé par: Mipo Ô
Interprètes: Gô AYANO, Chizuru IKEWAKI, Masaki SUDA, Kazuya TAKAHASHI, Shôhei HINO, Hiroko ISAYAMA, Tajirô TAMURA
Sortie Japon: 2014 | Durée: 120min | Genre: | VOSTFR | Interdit aux moins de 15 ans

Synopsis

Suite à accident, Tatsuo ne travaille plus. Depuis, il vit au jour le jour, sans but. Un jour, il fait la connaissance de Takuji, un garçon grossier mais attachant, à qui il donne son briquet. En retour, Takuji l’invite chez lui, une vieille baraque laissée à l'abandon où il vit avec Chinatsu, sa soeur aînée et ses deux parents. Tatsuo et la jeune femme se sentent attirés l’un vers l’autre et se rapprochent peu à peu. Mais Tatsuo est loin d'imaginer la vie sordide que mène Chinatsu pour subvenir aux besoins de sa famille. Malgré tout, l'amour que lui porte Tatsuo reste inébranlable. Grâce à elle, il reprend le goût à la vie et sent que la chance lui sourit de nouveau. Jusqu’au jour où un nouvel incident survient.

Mipo Ô

Mipo Ô est née en 1977 dans la préfecture de Mie. Après avoir été diplômée de l’université des Beaux-Arts d’Ôsaka elle intègre la société de production du réalisateur Nobuhiko ÔBAYASHI (House, La Nouvelle de la classe) en tant que scénariste. Elle signe plusieurs courts métrages primés comme Eye, sélectionné au festival Short Short Film en 2002 et Harmony, Grand Prix de la section Digital Short au Festival du Film Fantastique de Tôkyô. Elle se lance dans son premier long métrage avec The Sakai’s Happiness (2006), suivi de Here Comes the Bride, My Mom! pour lequel elle remporte le prix Kaneto Shindô en 2010. Son 3e film The Light Shines Only There est la seconde adaptation d’une œuvre de l’auteur suicidé Yasushi SATÔ après Sketches of Kaitan City de Kazuyoshi KUMAKIRI. Il a été récemment présélectionné par le Japon pour concourir à l'Oscar du meilleur film étranger.

Trailer